Apprendre à s’y prendre financièrement

Il n’est pas donné à tout le monde d’être indépendant financièrement. Pourquoi c’est juste le fait d’une minorité et pourquoi c’est pas si facile de devenir riche ou rentier même si on en a une farouche volonté ? Enfin, pourquoi tant de gens fantasment sur la fortune des autres et galèrent dans leur quotidien ? La vraie question est de savoir comment apprendre à s’y prendre financièrement ?

Une mauvaise solution : selon le Baromètre santé 2010 de l’INPS, 48 % des 18–75 ans tentent sa chance au moins occasionnellement au jeu de hasard et d’argent. Cela représente 25 millions de joueurs en France.

En 2014, une deuxième enquête nationale (INPES) sur les pratiques de jeu d’argent met au jour une nette augmentation des jeux d’argent et de hasard en France.

Plus de sept Français sur dix âgés de 15 à 75 ans (74,0 % ) déclarent avoir joué au moins une fois à un jeu d’argent et de hasard au cours de leur vie et plus de la moitié (56,2 %) au moins une fois au cours de l’année écoulée.

La plupart des gens échouent à conquérir leur indépendance faute d’apprendre à s’y prendre financièrement.

On peut le dire, la plupart des français sont intéressés par l’argent ( 74%) MAIS accéder à l’indépendance financière ne relève ni du mérite, ni de la magie, ni de l’origine sociale de chacun. Alors, pourquoi la plupart des gens échouent à conquérir cette indépendance financière ? Plusieurs raisons :

  • Parce que pour la plupart cette envie d’accéder à l’indépendance financière reste un voeu pieux. C’est juste un fantasme ! La moitié de la population espère devenir riche en jouant au Loto !!
  • Parce que beaucoup sont aux prises avec des croyances simplissimes et contradictoires. « L’argent c’est moche mais c’est bien utile… »
  • Parce que surtout leur état d’esprit va essentiellement à la consommation immédiate et à la satisfaction du quotidien quitte à s’endetter.
  • Parce qu’enfin, ils ne disposent pas de la méthodologie pour accéder à cette indépendance financière: pas d’éducation financière dans l’environnement familial, pas de culture financière dans l’environnement social, dans le réseau social. Et surtout pas de temps planifié pour se former à l’argent, pour APPRENDRE A S’Y PRENDRE FINANCIEREMENT, pas de temps pour planifier et bâtir son indépendance financière sur le long terme.
Apprendre à s'y prendre financièrement
Apprendre à s’y prendre financièrement

Gagner de l’argent, gagner plus d’argent, épargner tous les mois pour gagner sa liberté financière, pour être financièrement indépendant et devenir un investisseur qui vit de ses revenus passifs tels de l’immobilier locatif ou du trading automatisé. Ce n’est pas donné à tout le monde.

Il faut apprendre à s’y prendre financièrement avec méthode.

Ensemble, nous allons nous donner une vision globale de ce qu’il faut faire et ne pas faire 1/ pour s’en sortir financièrement. 2/ pour accéder à l’indépendance financière. Savoir comment APPRENDRE A S’Y PRENDRE c’est suivre et appliquer une méthode globale PAS à PAS :

  • D’abord acquérir l’état d’esprit adéquat, nécessaire.
  • Deuxièmement, mettre en place une pratique régulière.
  • Suivre et appliquer une stratégie sur le moyen et long terme.
  • Enfin, utiliser les meilleurs outils et méthodes prônés par ceux qui ont déjà accédé à cette indépendance financière.

Etape 1 – Adopter un « état d’esprit » spécifique.

C’est quoi cet « état d’esprit » nécessaire pour s’enrichir ?

Pour être en quête de son indépendance financière, il est vital de s’appuyer sur un ensemble de CROYANCES COHERENTES afin de disposer d’une motivation assez puissante pour chaque jour poser des actes qui participent à la réalisation de ce seul objectif.

Posons-nous donc la question suivante :

Ma représentation du monde, l’ensemble de mes croyances sont-elles en contradiction ou pas avec mon envie d’indépendance financière ?

Mes croyances sont-elles cohérentes avec l’enrichissement ?

Ainsi, par exemple, pour moi :

  • l’argent est-il dangereux pour mon équilibre et ma santé mentale ?
  • pratiquer le capitalisme financier, investir en bourse ou dans l’immobilier locatif, est-ce une bonne chose ?
  • l’aventure de la création d’entreprise ne risque-t-elle pas de me perdre sur le chemin ?

Les croyances ne sont pas des vérités. Ce sont juste des représentations du monde basées sur des histoires, des récits auxquels nous adhérons momentanément et qui modèlent nos « habitudes de faire ». Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises mais doivent être cohérentes.

Nous autres humains sommes des « Credens », c’est-à-dire des « croyants ». Pour donner un sens à cette existence, nous avons ce besoin irrépressible de CROIRE en quelque chose. Ce peut être n’importe quoi : le National-socialisme, le néolibéralisme, une quelconque religion, ou bien encore le « platisme » [croyance que la terre est plate]… Nos croyances sont variables selon les époques, les territoires, les cultures et selon les … bonimenteurs du moment.

En conséquence de quoi, il est de notre intérêt d’accorder nos croyances plus ou moins sérieuses avec nos objectifs particuliers. Faute de quoi, nous courons à l’errance. Si je veux devenir riche 1/ j’applique les règles du système financier en place 2/ j’assume les conséquences de ce système financier.

Une éducation financière peut-elle modifier mon état d’esprit ?

Si je veux être opérationnel, non seulement je dois m’appuyer sur des « croyances cohérentes », mais je dois également m’informer, me doter d’une « éducation financière » qui viendra sans doute moduler ma façon de voir les choses et mon état d’esprit.

Or, selon un sondage réalisé par l’Institut Français d’Opinion Publique (IFOP) en 2016, 85% des français n’ont jamais suivi de formation d’éducation financière. 43% d’entre eux ont pourtant un jour ressenti le besoin d’une telle formation.

Se former ou au moins s’informer en lisant un ou deux best-sellers peut favoriser un changement d’état d’esprit. Ainsi le livre de Kiyosaki « Père riche, père pauvre », est venu chez moi titiller mes croyances….

« Père riche, père pauvre » par Prendre Sa Vie En Main

et les riches ou futurs riches construisent une base solide d’actifs leur générant des revenus. »

Ce que les gens riches enseignent à leurs enfants à propos de l’argent – et que ne font pas les gens pauvres et de la classe moyenne!  [affiliation]

« Les pauvres gèrent leur argent au jour le jour, les personnes appartenant à la classe moyenne achètent des passifs alors qu’ils pensent acquérir des actifs 

Vous pouvez lire un second livre expliqué ici par Mind Parachutes « Réfléchissez et devenez riche » comme Napoleon Hill.

Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill par Mind Parachutes

Reflechissez Et Devenez Riche [affiliation] / Think and Grow Rich (French Edition) (Français) Broché – 13 juin 2012. Cet ouvrage est le fruit d’une étude de 20 années qui a porté sur la vie de personnalités ayant connu les succès les plus éclatants, tels Henry Ford, John D. Rockfeller et Alexander Graham Bell.

Travaillez votre conviction !

Etape 2 – Mettre en place une pratique régulière: faire ses comptes !

Faire son budget est incontournable pour prendre le contrôle de ses finances. Ne pas le faire c’est se mettre dans la peau du consommateur lambda disponible pour toute sollicitation commerciale et donc esclave du système. C’est rester « mineur ».

Outre le fait de pouvoir analyser dans le détail chaque poste de dépenses et de pouvoir examiner ses dépenses. Le but ultime est de pouvoir se payer en premier ! Mettre chaque mois une somme  de côté  pour « investir sur soi » et sur son avenir: formation personnelle et investissements divers.

1/ Comment faire ses comptes ?

Gérer votre budget ? Trois solutions : les outils de gestion en ligne gratuits types PDF, Excel. Des logiciels de compta perso,, genre MoneyMe. Enfin les applications gratuites pour téléphone comme Bankin. Simples ou pointus, comptez une poignée d’euros pour les acquérir.

Des outils de gestion gratuits sur internet

Pour gérer vos comptes, des outils gratuits sont mis en ligne par les associations ou les établissements publics. Sur son site, la Caisse d’allocations familiales (CAF) fournit des tableaux afin d’optimiser la gestion de votre budget. Le site La Finance pour tous, édité par l’Institut pour l’éducation financière du public, propose aussi des feuilles de calcul pour gérer vos comptes : PDF, Excel, Open Office.

Des logiciels de gestion gratuits

Des logiciels gratuits de comptabilité personnelle sont accessibles sur Internet. MaxicompteMoneyMe proposent des interfaces assez simples et pédagogiques destinées aux particuliers. 

Des applications gratuites pour téléphone

Des applications mobiles sécurisées sont accessibles aux adeptes du téléphone portable. Certaines banques lancent des applis pour visionner vos dépenses et revenus pendant que d’autres applis comme bankin ou Linxo rassemblent tous vos comptes au sein d’une même interface. L’avantage ? Vous avez une vision globale de vos comptes et l’outil catégorise pour vous vos dépenses et revenus. Vous avez donc une idée claire de ce que vous gagnez et dépensez.

2/ Analyser ses entrées et sorties d’argent.

3/ Prendre des décisions :

31/ Eliminer les mauvaises dettes

32/ Vivre sans crédit

33/ Eliminer les frais bancaires de base.

34/ Renégocier ses contrats.

35/ Epargner par précaution

36/ Se payer en premier.

37/ Se former pour investir.

Etape3 – Mettre en place une stratégie à long terme.

Etape 4 – Utiliser les meilleurs outils et les meilleures méthodes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *